Ours à bile au vietnam

la souffrance des ours à bile au vietnam 

Opération « Save the saddest bears » : QUATRE PATTES défend les ours au Vietnam

16.4.2020

Environ 385 ours sont exploités pour leur bile dans plus de 124 élevages (en Octobre 2020) au Vietnam. Il s'agit d'un chiffre incroyablement élevé, d'autant plus que le gouvernement vietnamien avait déjà pris des mesures pour lutter contre les conditions de détention cruelles infligées aux ours en 2005 en interdisant la vente et la consommation de leur bile. Comme le montre les recherches réalisées par QUATRE PATTES ces dernières années, la plupart de ces ours connaissent un bien triste sort étant donné qu'ils passent leur vie dans de minuscules cages en métal. Mais il y a pire : on extrait toujours la bile de nombre d'entre eux et il existe toujours un commerce illégal.

Voici une vidéo réalisée par l'équipe internationale de QUATRE PATTES (en anglais):

Remarque : Toute publicité pouvant apparaître lors du visionnage de cette vidéo n’a aucun lien avec QUATRE PATTES. Nous n’assumons aucune responsabilité pour ce contenu.

Comme le montre cette vidéo, les ours sont tout d'abord anesthésiés dans des conditions atroces. Ensuite, leur vésicule biliaire est localisée à l'aide d'ultrasons, puis piquée à l'aide d'une aiguille à travers la paroi abdominale. L'anesthésie est souvent trop faible ou administrée par des amateurs. Par conséquent, l'ours doit endurer une douleur insupportable alors qu'il est réveillé.

La plupart des ours à bile souffrent de maladies chroniques du foie et de la vésicule biliaire et développent fréquemment des complications secondaires, comme par exemple le cancer du foie. La pratique de l'élevage et de l'extraction de la bile exerce une grande pression sur la santé physique et mentale des ours et peut entraîner leur mort. Les conditions d'élevage inappropriées et le manque d'exercice physique et de nourriture contribuent à des problèmes de mobilité, à la perte de muscles et à l'obésité. De plus, l'environnement peu stimulant, l'espace confiné et les mauvais traitements entraînent des troubles du comportement, souvent observés chez les animaux dans de mauvaises conditions de captivité. En raison de l'ennui et des tentatives d'évasion, les ours mâchent souvent les barreaux de leur cage, ce qui entraîne des dents cassées et endommagées.

Notre collègue et coordinatrice de projet pour les sauvetages d'ours, Magdalena Scherk-Trettin, a visité quelques fermes d'ours au Vietnam : « Les cages sont extrêmement minuscules, à peine plus grandes que les ours eux-mêmes et complètement dépourvues de stimuli. Les ours manquent de tout. Ils sont malades et sans vie. J'ai vu des animaux qui ne pouvaient même pas se coucher correctement dans leur cage. Ils devaient dormir en position assise. Les ours élevés dans ces fermes n'ont généralement pas accès à l'eau. C'est de la cruauté extrême envers les animaux. »

aidez-nous

à sauver les ours exploités pour leur bile au Vietnam !

faites un don

Pourquoi tant de cruauté?

La bile d'ours est un ingrédient recherché dans la médecine traditionnelle depuis 3000 ans en raison de ses qualités médicinales. Les vésicules biliaires entières sont également très recherchées et utilisées aux mêmes fins médicinales traditionnelles que la bile liquide. On trouve la bile d'ours principalement dans les produits traditionnels mais aussi dans les produits cosmétiques d'origine asiatique. Aujourd'hui, avec la présence de nombreux ours dans les fermes en Chine et dans toute l'Asie, la bile est facilement disponible et peut être trouvée dans un certain nombre de produits- du shampoing et du vin aux gouttes pour les yeux.

Outre les produits contenant de la bile, les vésicules biliaires entières, les pattes (dans la soupe ou le vin) ainsi que les peaux, les griffes, les dents et les os sont tous largement commercialisés. Dans la pratique clinique traditionnelle, la bile d'ours est utilisée pour lutter contre la fièvre, la désintoxication, l'inflammation, le gonflement et la réduction de la douleur. Des alternatives synthétiques et végétales à la bile d'ours existent déjà depuis les années 1950. 

signez la pétition

Signez notre pétition et aidez les ours exploités pour leur bile au Vietnam.

Signez maintenant

Recherche