Faire un donPétitions
L'ours Tu Do

QUATRE PATTES sauve le dernier ours à bile de la province de Son La au Vietnam

La capitale Hanoï reste le centre névralgique des élevages d'ours malgré une baisse de la demande de bile

14.12.2021

Zurich, le 14 décembre 2021 – Le 11 décembre, l'organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES a sauvé une femelle ours noir d'Asie dans la province de Son La, au nord-ouest du Vietnam, et l'a emmenée dans son refuge, la FORÊT DES OURS de Ninh Binh. L'ourse Tu Do est le cinquantième ours sauvé par QUATRE PATTES au Vietnam. Il ne reste à présent plus aucun ours à bile dans cette province. Il y a encore 324 ours qui souffrent dans des fermes au Vietnam. La capitale Hanoi reste le haut lieu de l'élevage d'ours, avec 158 ours détenus dans des conditions cruelles. QUATRE PATTES exige que le gouvernement vietnamien applique plus strictement les réglementations relatives à la détention d'ours et mette un terme définitif à leur élevage à Hanoi et dans tout le pays.

L'équipe de QUATRE PATTES s’est rendue dans la province de Son La. Après un examen vétérinaire et un voyage de six heures, Tu Do a été transportée dans son nouveau foyer, la FORÊT DES OURS de Ninh Binh.

« Le sauvetage de Tu Do s'est bien déroulé. Lorsque nous sommes arrivés, elle était détendue et curieuse. C'est une très petite ourse, en sous-poids. L'examen a révélé qu'elle avait des calculs biliaires, ce qui signifie que nous devrons lui retirer la vésicule biliaire par voie chirurgicale. Nous avons également trouvé des lésions au foie et aux dents. Nous allons maintenant veiller à ce que Tu Do reçoive les soins appropriés et l'aider à avoir une meilleure vie. »

Emily Lloyd, Responsable des animaux à la FORÊT DES OURS de Ninh Binh

Le sauvetage de Tu Do est la vingtième mission de sauvetage d'ours de QUATRE PATTES au Vietnam. Depuis l'ouverture de son refuge, l'organisation de protection des animaux a sauvé un total de 50 ours non seulement des élevages d'ours, mais aussi du commerce d'animaux sauvages. Dix ours sont morts en raison de leurs mauvais traitements antérieurs et de problèmes de santé. Actuellement, la FORÊT DES OURS abrite 40 ours. 

Les consommateurs vietnamiens de bile d'ours sont prêts à se tourner vers des alternatives
Le déclin de l'élevage d'ours au Vietnam a une incidence sur la production de bile d'ours, mais la demande est également un facteur important de l'exploitation des ours pour leur bile. Selon une nouvelle étude qui met en lien la fin de l'élevage d'ours et le choix des utilisateurs, les consommateurs de bile d'ours au Vietnam sont prêts à se tourner vers d’autres produits. Il existe des alternatives ne provenant pas d'animaux pour traiter leurs maladies, dont les médicaments à base de plantes et ceux issus de la médecine occidentale. Les deux sont meilleur marché et faciles à acquérir. Par conséquent, la disponibilité réduite de la bile d'ours et la fermeture éventuelle de toutes les fermes d'élevage d'ours ne devraient pas entraîner une augmentation du braconnage et de la demande de bile d'ours sauvage au Vietnam. Les ours noirs d'Asie sont originaires du Vietnam et sont au bord de l'extinction locale. La cause du braconnage et du commerce illégal d'espèces sauvages, vient de la demande pour les parties de leur corps et autres dérivés.

L'élevage d'ours à Hanoi
Depuis que le Vietnam a interdit la vente et la possession de bile d'ours en 2005, le nombre d'ours détenus dans des fermes d'élevage est passé de 4’300 à 324 en octobre 2021. Si la province de Son La est la 40ème sur 63 provinces à ne plus détenir d'ours à bile, la capitale Hanoi reste le haut lieu de l'élevage d'ours du pays. 

« De nombreuses provinces ont déployé des efforts considérables pour mettre fin à l'élevage d'ours, mais la province de Hanoï n'a enregistré que de très faibles améliorations, ce qui ne reflète pas les efforts globaux du gouvernement. Les résultats de la nouvelle étude sur la consommation de bile d'ours soulignent encore davantage le fait qu'il n'y a aucune raison de poursuivre cette pratique cruelle. Nous demandons instamment au gouvernement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour atteindre son objectif de mettre définitivement fin à l'élevage d'ours d'ici 2025.»

Barbara van Genne, responsable des animaux sauvages chez QUATRE PATTES

FORÊT DES OURS de Ninh Binh : Un foyer adapté à l'espèce pour les ours sauvés
QUATRE PATTES travaille avec des partenaires locaux depuis 2017 pour libérer le plus grand nombre possible d'ours de leur triste sort. Avec sa FORÊT DES OURS de Ninh Binh, QUATRE PATTES soutient le gouvernement vietnamien pour contribuer à la fin de l'élevage d'ours au Vietnam et fournir un foyer adapté à l'espèce pour les ours sauvés. La FORÊT DES OURS de Ninh Binh n'est pas seulement un foyer securisé pour les anciens ours à bile, mais aussi un centre de sensibilisation et d'éducation pour la conservation de la faune sauvage au Vietnam.

QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et

de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. www.quatre-pattes.ch

Recherche